Le projet Cambria : Meta développe son casque de réalité mixte !

Mark Zuckerberg, le PDG de Meta, a dernièrement partagé une vidéo de démonstration du prochain casque de réalité augmentée de la marque. Le fameux projet Cambria continue donc son développement et révèle petit à petit les fonctionnalités proposées.

Un casque haut de gamme

Après l’Oculus Quest 2, Meta développe son nouveau casque de réalité virtuelle/mixte haut de gamme. C’est notamment lors de la conférence Facebook Connect d’octobre 2021 que le développement de ce casque a été annoncé sous le nom de Project Cambria. 

Une vidéo de présentation permet de visualiser les fonctionnalités principales du futur casque. On découvre notamment qu’une transparence des couleurs y sera intégrée afin d’interagir avec les objets présents dans l’expérience virtuelle vécue par les utilisateurs. Concrètement, cette “version en couleurs passantes” permet par exemple aux utilisateurs de visualiser leurs mains et d’interagir avec dans un monde virtuel. Pour mettre à jour ces fonctionnalités, Meta se base notamment sur sa plateforme de réalité virtuelle présentée en décembre dernier. Ainsi, cette vidéo de démo met en avant les performances du nouveau casque notamment en matière de couleurs et de capteurs haute résolution. Ces nouveautés apportent un réel plus en proposant une expérience de réalité mixte améliorée et optimisée. Meta caractérise même ce projet de “complètement nouveau” et de “haut de gamme”. Ainsi, l’objectif est de proposer une aventure plus réaliste et pas seulement virtuelle comme elle peut l’être avec l’Oculus Quest 2. 

Ce nouveau produit a aussi pour vocation de prendre la place des ordinateurs ou installations de travail selon Meta en devenant un “ordinateur portable pour le visage”. Le casque pourra donc être utilisé selon différents usages allant des jeux jusqu’au travail à distance, soit une nouvelle technologie alliant productivité et plaisir. Les volontés de développement du groupe sont donc clairement annoncées, proposer un produit révolutionnaire tout en devenant un acteur majeur du métaverse. En effet, le projet Cambria s’inscrit dans la mission métaverse du groupe. Aucune date n’a encore été communiquée, mais le projet Cambria pourrait être lancé en septembre prochain. 

Un marché concurrentiel

À la pointe de la tech, de nombreuses marques se lancent les unes après les autres dans les lunettes connectées. Devenu un marché de plus en plus concurrentiel, les acteurs du marché doivent donc se démarquer et proposer des expériences qualitatives toujours plus uniques et immersives. 

C’est notamment le cas de Snapchat qui ne cesse de développer leur gamme. La lunette spectacles 3 permet notamment de prendre des photos, filmer en 3D et d’y ajouter des effets en réalité augmentée. Cette nouvelle génération intègre donc de la 3D et de la réalité augmentée afin de proposer aux utilisateurs une expérience optimisée. 

snap-ar-lunette

D’autres entreprises se lancent également dans l’aventure de la réalité augmentée comme par exemple la start-up chinois Nreal. Commercialisées au Royaume-Uni, ces lunettes de réalité augmentée permettent aux utilisateurs de visualiser par exemple des films, séries ou encore jeux vidéo en haute qualité. De nombreuses fonctionnalités sont alors proposées comme par exemple le partage d’écran avec son smartphone ou encore la possibilité d’utiliser les lunettes à l’extérieur de chez soi. 

Google n’est pas en reste avec ces lunettes. Le groupe a annoncé lors d’une conférence pour les développeurs un prototype de lunettes intégrant la réalité augmentée. Pour faire suite aux Google Glass d’avantages destinées aux professionnels, Google continue d’investir dans la réalité augmentée avec l’annonce de nouveau prototype. Mais alors à quoi servent-elles ? Elles permettent aux utilisateurs d’avoir une traduction en temps réel en alliant IA, machine learning et outil de traduction. Google souhaite avec ce projet démontrer l’utilité de la réalité augmentée dans notre quotidien, notamment ici pour passer au-delà de la barrière de la langue.

Pour toute information sur la réalité augmentée ou autre, n’hésitez pas à contacter nos experts !